Barack OBAMA: L’AUDACE D’ESPERER

Barack OBAMA: L’AUDACE D’ESPERER

BIOGRAPHIE


Barack Obama est né à Honolulu (Hawaï) en 1961. Son père, un économiste et homme politique kényan et sa mère, une jeune étudiante américaine de souche irlandaise, ont des revenus modestes. En 1963, le père d’Obama s’envole pour les Etats-Unis pour y suivre des études d’économie à l’université d’Harvard, laissant ainsi sa famille à des milliers de kilomètres. L’année suivante, les parents de Barack Obama se séparent après 4 années de mariage. Shirley Obama se remarie quelques années plus tard avec un jeune Indonésien et la famille emménage à Djakarta. A 10 ans, sa mère envoie le jeune Barack vivre à Honolulu chez ses grands-parents maternels, pour pouvoir faire des études secondaires américaines.A sa sortie du lycée, Obama suit des brillantes études: après deux ans au Collège occidental à Los Angeles, en Californie, il est admis à l’Université Columbia de New York dont il sort en 1983 diplômé en science politique, spécialité relations internationales.

Il travaille d’abord dans un cabinet de consultants au service de multinationales, comme assistant de recherche puis comme analyste financier avant de tout quitter et devenir, à partir de 1985, organisateur communautaire dans le quartier noir défavorisé de Bronzeville. Pendant deux ans, surnommé « Baby Face » par les pasteurs locaux, il aide les résidents à défendre leurs intérêts et milite pour obtenir l’ouverture de bureaux d’embauche, ou pour lutter contre la délinquance des jeunes. En 1987, il est accepté à faculté de droit de Harvard dont il sort trois ans plus tard diplômé avec la mention magna cum laude et devient, ce faisant, le premier Afro-Américain élu rédacteur en chef de la prestigieuse Harvard Law Review, un événement qui fait sensation dans les journaux nationaux. Il choisit alors la voie de l’enseignement en acceptant un poste de professeur de droit constitutionnel à l’Université de Chicago, où il exerce jusqu’en 2004.

En 1992, il épouse à Chicago Michelle Robinson, une avocate renommée, figure influente du Parti démocrate local. C’est sur ses conseils qu’il se lancera en politique. En 1996, Barack Obama est élu sénateur de l’État de l’Illinois. Tout au long de son mandat, il soutient les législations en faveur des homosexuels, de l’extension de la couverture médicale aux plus démunis et se distingue dès 2002 en comptant parmi les premiers à refuser la guerre en Irak lancée malgré tout quelques mois plus tard par l’administration Bush. En juillet 2004, il se fait une fois de plus connaître des militants démocrates mais aussi de nombreux Américains par son discours désignant John Kerry candidat du parti à l’élection présidentielle dans lequel il fait l’apologie du rêve américain. Quelques mois plus tard, le 2 novembre 2004, Barack Obama est élu au Sénat des Etats-Unis.

En février 2007, Barack annonce cette fois sa candidature à l’investiture démocrate, malgré la concurrence démocrate de la très appréciée Hillary Clinton, jusque là donnée favorite pour les primaires. Il mène une campagne sur les thèmes du changement et de l’espoir, qui enthousiasme particulièrement une partie des électeurs indépendants et les jeunes. De nombreuses célébrités, hommes d’affaires, acteurs, actrices, présentateurs télé, se rallient à sa cause. Le 3 janvier 2008, à la surprise de tous, Barack Obama remporte les dernières primaires et après la décision d’Hillary Clinton de suspendre sa campagne à l’investiture démocrate, il est officiellement investi. Il remporte l’élection présidentielle, avec plus de 9 millions de voix d’avance sur son adversaire John McCain. Il devient ainsi le premier président noir de l’histoire de ce pays… Rapidement, il est confronté à des problèmes de taille: guerre en Irak et en Afghanistan, crise au Moyen-Orient, importante récession de l’économie américaine et crise financière et économique plus globale. Le 9 octobre 2009, il reçoit le prix Nobel de la Paix. Durant son mandat, il signe l’un de ses plus beaux succès en parvenant à mener à bien l’opération visant d’Oussama Ben Laden, tué à Abbottadab, au Pakistan, par les forces spéciales le 1er mai 2011. 

Comme promis lors de sa campagne, il retire les troupes américaines d’Irak, tandis qu’il augmente celles présentes en Afghanistan. Il parvient de justesse, après maintes péripéties et plusieurs concessions en tous genres, à faire adopter le texte organisant la réforme du système de santé américain devant permettre la création, au niveau fédéral, d’une « assurance santé universelle », mais sans pour autant imposer une couverture santé obligatoire (exception faite des enfants). Il promulgue enfin plusieurs lois – arguments de sa campagne – comme celle sur l’allègement d’impôts, les créations d’emplois et le renouvellement d’autorisation des assurances-chômages. Le 4 avril 2011, Barack Obama annonce qu’il est candidat à sa succession lors de l’élection présidentielle de 2012. Mais cette fois, il sera plus difficile d’orienter sa campagne autour des thèmes du changement et de l’ espoir. Il prononce son discours d’investiture comme candidat démocrate le 4 septembre 2012, en clôture de la convention de son parti à Charlotte, en Caroline du Nord. Il peut encore une fois compter sur l’appui de son épouse Michelle Obama, First Lady très appréciée des Américains et sur ses deux filles, Malia Ann (née en 1998) et Natasha, surnommé Sasha (née en 2001) au cours de cette campagne au coude à coude avec le candidat républicain Mitt Romney.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *