LES EFFETS DE L’EXPLOITATION MINIERE SUR L’ENVIRONNEMENT DES ILES HAUTES : LE CAS DE L’EXTRACTION DU MINERAI DE NICKEL EN

LES EFFETS DE L’EXPLOITATION MINIERE SUR L’ENVIRONNEMENT DES ILES HAUTES : LE CAS DE L’EXTRACTION DU MINERAI DE NICKEL EN

Dans les Îles du Pacifique tropical, les débuts de l’exploitation minière ont coïncidé avec la généralisation de la colonisation européenne au siècle dernier. L’extraction des richesses du sous-sol s’est poursuivie activement jusqu’à nos jours en Paouasie-Nouvelle-Guinée, en Nouvelle Calédonie et à Fidji. Elle a eu une moindre importance aux Îles Salomon et à Vanuatu. Dans les Îles coralliennes à la structure géologique et minéralogique moins diversifiée, c’est la présence des phosphates qui a motivé l’extraction. Nauru reste l’exemple le plus fameux mais les phosphates ont aussi été exploités à Banaba (Ocean Island), à Kiribati et à Makatea en Polynésie française. Dans la plupart des cas, qu’il s’agisse des minerais extraits du sol des Îles d’origine continentale et volcanique (cuivre, nickel, fer, manganèse) ou des phosphates des Îles coralliennes, l’exploitation a été et reste souvent conduite à ciel ouvert. Il en résulte des atteintes multiples à l’environnement.

 

  TELECHARGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *