Les Objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique: Progrès accomplis et défis à relever

Les Objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique: Progrès accomplis et défis à relever

Alors que les dirigeants politiques se réunissent à New York pour le Sommet mondial de 2005, le moment ne pouvait être plus opportun pour publier ce rapport qui fait le point sur la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement en Afrique. Comme le Sommet est appelé à évaluer les progrès à accomplir pour réaliser les Objectifs à l’horizon 2015, les efforts considérables que l’Afrique déploie pour ne pas être à la traîne auront une bonne place dans ce dossier.

À la CEA, nous avons étudié ces efforts de très près. Si le message global est que nous sommes à la traîne et devons, de toute urgence, trouver des stratégies nouvelles et efficaces pour aller de l’avant, il y a cependant des réussites importantes à signaler et il convient de les célébrer et d’en faire part en tant que meilleures pratiques que d’autres pays peuvent reproduire.

Ce rapport succinct présente les conclusions de notre étude et s’inspire d’autres travaux de recherche pertinents pour donner des orientations concrètes sur la façon dont les pouvoirs publics, le secteur privé, la société civile et autres secteurs en Afrique peuvent conjuguer leurs efforts pour obtenir des progrès plus rapides.

Dans le cadre de notre étude, nous avons contribué à la définition, par l’Union africaine, d’une Position africaine commune sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et avons collaboré avec le NEPAD, dont le cadre stratégique incorpore les Objectifs. Par ailleurs, à la Conférence annuelle des ministres des finances, de la planification et du développement économique, que la CEA a organisée à Abuja en 2005, les ministres ont saisi cette occasion, en leur qualité de hauts responsables gouvernementaux, pour examiner les raisons de la lenteur des progrès accomplis et ont réaffirmé leur engagement à réaliser les Objectifs à l’horizon 2015. Leur déclaration figure en annexe au présent rapport.

Le lecteur trouvera dans les pages qui suivent un bilan provisoire des progrès accomplis pour réaliser chaque Objectif, un examen des obstacles aux progrès, ainsi que des propositions concrètes et détaillées soumises aux États membres et à leurs citoyens. Nous formons l’espoir que le rapport sera une contribution précieuse à la réalisation d’une cause noble, vitale pour l’avenir de l’Afrique.

K.Y. Amoako
Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique

 

TELECHARGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *